Article presse DNA du 22 mars 2005

> retour accueil

> galerie photo

> extraits audio
.   Je n'aurai pas le temps
.   Ensemble
.  When the Saints
.   El Condor Pasa
.   Ederlezi
.   Tous les cris des SOS
.   Si tout changeait demain
.   I know I'm going
.   Swing low
.   Notre Père
.   California Dreaming
.   Défoulement rock
pour écouter les chants
en entier cliquez sur le lien:

> jacky.jost.free.fr/concert/

> revue de presse

> ils ont dit...

> site Musikatruch

 

 

Une chorale peut en cacher une autre
Ce week-end, Erstein a accueilli deux concerts de chorales. Le premier, samedi soir, à l'église protestante, et le second dimanche après-midi à l'église St-Martin. Avec, à chaque fois, la présence d'une formation ersteinoise,d'un ensemble vocal originaire d'une autre commune, et des " Choristes".
« Ensemble de Jean-Jacques Goldman a été écrit pour une chorale de 1000 personnes, annonce une des interprètes. Voyons voir ce que cela donne avec les chorales d'Erstein (chorale A croches choeur, ndlr) et Truchtersheim (chorale des jeunes, ndlr) ensemble. » Soit une cinquantaine de chanteurs réunis samedi soir à l'église protestante.

A écouter les applaudissements, il semble que la version alsacienne plaise aux 170 spectateurs venus les écouter. Ecouter pour mieux voir, car la représentation se déroule au profit de « Mille choeurs pour un regard », opération menée par l'association Rétina France qui travaille pour la recherche médicale en ophtalmologie.
 Tourner les pages à l'unisson
Une fois les battements de mains terminés, les choristes, pantalons noirs et hauts pastels, entament "When the Saints", accompagnés à la guitare électrique. Puis, s'attaquent à "The Battle of Jericho", "El Condor Pasa", "Ederlezi" de Goran Bregovic, ou encore "California Dream" des Mama's and Papa's... Durant les prestations, les chanteurs tournent les pages de leurs partitions à l'unisson, donnant au mouvement un air de chorégraphie.
Et, en guise d'interludes, un petit récit lié à l'historique des morceaux interprétés. Le temps de reprendre du souffle, et les instruments bien en main: les sons des synthétiseurs, basse, batterie, guitares sèches, accordéon, flûte... épaulent les chants.
Du gospel, du jazz, de la variété, une pointe de rock, et bien sûr, un clin d'oeil aux « Choristes », via la chanson de Gilles Vigneault, « Berceuse pour Julie », reprise par Les petits chanteurs de Saint-Marc, à savoir, les voix du film.